VOLKSWAGEN AUGMENTE L’AUTONOMIE ET RéDUIT LE PRIX DE SA VOITURE éLECTRIQUE LA PLUS COOL

Vous aimiez le Volkswagen ID. Buzz ? Bonne nouvelle : le van électrique s'améliore avec l'ouverture à la commande de la version longue, capable d'accueillir 7 places, tandis que la version courte reçoit une nouvelle batterie et un nouveau moteur, de quoi booster son autonomie. Avec, en bonus, un prix en baisse. Voici les caractéristiques de cette voiture électrique.

Depuis sa sortie en 2021, le Volkswagen ID. Buzz dispose d’une indéniable cote d’amour, avec cette réinterprétation en version électrique du mythique Combi des années 60. 2024 signe un nouveau chapitre pour le van électrique, avec l’arrivée de nouvelles variantes.

Outre la version GTX, plus puissante et dotée d’une transmission intégrale, Volkswagen ouvre aujourd’hui les commandes (via un communiqué de presse) de la version à empattement allongé, permettant d’accueillir jusqu’à 7 places, ainsi que de la version « standard » mise à jour… avec de bonnes surprises à la clef.

Une mise à jour technologique

Rassurez-vous : l’ID. Buzz ne change pas de style. On garde cette ambiance néo-rétro, avec des peintures acidulées et biton, et même la version à empattement rallongé (de 25 cm tout de même) conserve ces proportions uniques dans le domaine des voitures électriques.

Là où Volkswagen a concentré ses efforts, c’est sur la chaîne de traction de son van électrique – un peu à l’image de ce qu’il a fait sur le reste de sa gamme, avec les mises à jour de l’ID.3 et du duo ID.4/ID.5.

L’ID. Buzz reçoit ainsi le nouveau moteur maison, baptisée APP550, qui délivre 285 ch (contre 204 auparavant) tout en baissant ses consommations. Les batteries reçoivent également les dernières nouveautés : la version courte passe de 77 à 79 kWh nets, de quoi faire passer l’autonomie de 416 à 459 km selon le cycle WLTP.

Quant à la version longue, la place supplémentaire permet d’accueillir la batterie de 86 kWh nets, qui vient d’arriver sur l’ID.7. Grevée par le poids du long van (2 739 kg contre 2 513 kg « seulement » pour la version courte), l’autonomie ne progresse pas beaucoup, passant à 469 km WLTP.

Notons également que les puissances de charge augmentent (185 kW pour la 79 kWh et 200 kW pour la 86 kWh), de quoi contenir la durée pour passer de 10 à 80 % de batterie « sous les 30 minutes », selon Volkswagen.

Enfin, l’écran de la planche de bord passe à la nouvelle génération, et en profite pour gagner en taille (12,9 pouces) et recevoir la nouvelle interface déjà vue sur les autres voitures électriques de la marque, plus claire et plus ergonomique, compatible avec ChatGPT. Notons enfin l’arrivée d’un immense toit panoramique pouvant s’obscurcir à la demande.

Un prix (et des équipements) en baisse

Autre bonne nouvelle : malgré le nouveau moteur, la batterie de plus grande capacité et le nouvel écran, l’ID. Buzz « court » baisse ses prix ! Il ne devient pas donné pour autant, mais le tarif baisse de 6 600 euros tout de même, s’affichant désormais à partir de 52 850 euros.

Notons tout de même que la liste des équipements en profite pour s’éclaircir, avec par exemple la disparition des jantes alliage de série. La dotation continue tout de même d’accueillir la climatisation automatique, les sièges chauffants, le régulateur de vitesse (passif) ou l’écran 12,9 pouces, certes sans navigation, mais compatible Apple CarPlay/Android Auto.

Quant à la version longue, elle s’affiche à partir de 58 400 euros, avec la même dotation, mais en y ajoutant la troisième rangée de sièges. La version GTX, enfin, ouvrira ses commandes « à la fin de l’été ». Enfin, pas de nouvelle d’une version encore moins chère, qui pourrait être dotée de la batterie de 58 kWh, malgré les rumeurs.

2024-07-09T14:00:26Z dg43tfdfdgfd