PRELUDE, LA BELLE PROMESSE DE HONDA

L'arrivée d'un coupé, c’est toujours une bonne nouvelle pour l’amateur d’automobiles. Pour son nouveau 2+2, Honda reprend une terminologie maison, Prelude, pour un modèle qui n’a rien d’un revival. Nous avons pu découvrir en exclusivité ce concept lors d’une présentation studio, en compagnie de l’ingénieur chargé du projet.

L'arrivée d'un coupé, c’est toujours une bonne nouvelle pour l’amateur d’automobiles. Pour son nouveau 2+2, Honda reprend une terminologie maison, Prelude, pour un modèle qui n’a rien d’un revival.

Nous avons pu découvrir en exclusivité ce concept lors d’une présentation studio, en compagnie de l’ingénieur chargé du projet.

Large Project Leader du coupé Prelude, Tomoyuki Yamagami aime à la rappeler, le nom de Prelude n’est apparu qu’en fin du projet. Parce qu’il parle autant à ceux qui ont connu ce modèle, qu’à la génération Z, née avec Gran Turismo. Mais aussi parce ce que ce nom a toujours était synonyme d’innovations, qu’il s’agisse d’anti-blocage de freins (ALB), des 4 roues directrices (4WS) ou du transfert de couple actif (ATTS). 

Un dessin soigné

La Prelude a toujours été puisé son inspiration dans le  Grand Tourisme, et c’est aussi ce qui vient à l’esprit en découvrant le concept.  Un coupé compact, plus court que le Civic, avec un empattement raccourci ,qui dynamise l’ensemble. Le dessin apparait réussi, même si la calandre étonne de prime abord. La Prelude n’est pas sur-dessinée, les flancs galbés, le grand hayon lisse, ou les reliefs du toit lui donnent même une certaine latinité. Les jantes de 20 pouces équipées de pneus à flans tendus, la grille de calandre en nid d’abeille et l’extracteur arrière sont les seuls marqueurs sportifs. Ici pas d’ostentation, qui doit rester l’apanage des Type R, le raffinement prime.

Un concept proche de la série

Le prototype présenté à Los Angeles en début d’année a évolué et cette robe rouge préfigure à 90% le modèle de série. Rien n’a filtré pour l’instant sur les caractéristiques du modèle si ce n’est l’assurance qu’il ne négligera pas les aspects pratiques avec ses 4 places et son hayon. Il s’adresse a ceux qui souhaitent un véhicule plaisir, utilisable sans restriction au quotidien. Pour Honda, c’est également une nouvelle façon d’affirmer qu’hybride et plaisir de conduite vont de pair. 

Châssis et mécaniques affûtés 

Aux commandes du projet Prelude , on retrouve le même large Project Leader que pour la Civic, Tomoyuki Yamagami. Un ingénieur qui a fait ses classes sur les châssis, auquel il accorde une place prépondérante dans le plaisir de conduire.  Nous avions constaté cela en prenant en main la Civc il y a 2 ans. La Prelude reprend l’architecture réussie de la Civic e:HEV, avec des performances accrues. Mais on peut raisonnablement penser que d’autres options sont sur la table. Yamagami San le répète, les possibilités de developper le système actuel sont très importantes.

Une première européenne à Goodwood

Comme ce fut le cas pour la NSX en 2016, le concept Prelude sera présenté au public européen durant le Festival of Speed de Goodwood le 10 juillet prochain. Un salon qui célèbre la passion pour l’automobile au travers de modèles classiques et de nouveautés.  Honda l’affirme cette Prelude est un modèle global, pensé au Japon, avec l’Europe en tête pour son développement. Elle sera commercialisée dans l’hexagone.

Entre les derniers coupés thermiques comme la BMW série 2, et les promesses électriques de SUV coupé toujours plus nombreux, la proposition de Honda a du bon. Mais il faudra encore patienter pour prendre le volant de la Prelude.

2024-07-08T07:07:22Z dg43tfdfdgfd